Contact Foire Aux Questions Lien utils Plan du site Accueil
Actualité: Bilan d'activités - Septembre 2017-
Bilan d'activités des brigades mixtes -Septembre 2017 -
Bilan d'activités sensibilisation -Septembre2017-
Relevé des prix d'aujourd'hui
Avis aux opérateurs économiques et aux consommateurs concernants les principales règles d’hygiène et de salubrité.
Avis aux opérateurs économiques relatif aux spécifications techniques des laits en poudre industriel et aux conditions et modalités de sa présentation, sa détention, son utilisation et sa commercialisation.
Avis aux opérateurs économiques et aux consommateurs fixe les conditions et les modalités de mise en œuvre de la garantie des biens et des services.
Liste des produits non conformes

Aperçu Historique

Le nom Mascara a toujours été synonyme de faits préhistoriques et historiques prestigieux. Un des berceaux de l'humanité, c'est dans cette région de l'Algérie, à moins de 20Km du chef-lieu de la wilaya, à Tighennif exactement, que furent déterrés les ossements de l'homme de l'Atlas, plus connu sous l'appellation "Homme de Ternifine" ou "Homme de Paliko" dont le crane est exposé au Musée de l'homme à Paris. Cette région a été habitée par des tribus berbères dont la plus importante est celle des Zénètes et Houara, l'appellation de certaines de ses ville aujourd'hui attestent de ses origines berbères à savoir: Fekkan, Tizi, Tighennif. Mascara était rattachée au royaume de Massaesyle sous le commandement de Syphax. Durant l'époque romaine, plusieurs cités et forteresses furent construites telles que Castra Nova à Mohammadia, Aqua sirence à Bouhanifia, Alamiliaria à Beniane, Tasacura à Sig et Sira à Hacine.

  

Au 7ème siècle, l'Islam fut introduit dans la région, vu sa position dans l'itinéraire des armées arabo musulmanes, vers le Maghreb et l'Andalousie. Beaucoup de tribus arabes se sont installées à Mascara durant cette période. Sous la régence ottomane, Mascara succède à Mazouna comme capitale du beylik de l'Ouest après la reprise d'Oran par les Espagnols. A cette époque, plusieurs mosquées, Zaouïas et résidences prestigieuses furent édifiées.
Mascara fut occupée par l'armée française en 1841 après une âpre et vaillante résistance populaire sous le commandement de l'Emir Abdel Kader. Mascara a joué un rôle important dans la révolution de libération nationale. Elle fut le théâtre de nombreuses batailles d'El Mnaouer, la bataille de Stamboul et la bataille de Bou Atrous. Elle resta de l'indépendance nationale, à l'instar de toutes les régions du pays, le 5 juillet 1962.

L'Emir Abdel Kader

C'est à Mascara que naquit l'Emir Abdel Kader. Il y a appris le coran et les sciences de l'époque, et c'est sous la férule de la Zaouïa de la tarika kadiriya de Mascara que l'Emir Abdel Kader engagea la lutte contre l'envahisseur français. Abdel Kader est un personnage éminent et charismatique, inscrit au panthéon de l'histoire de l'Algérie contemporaine. Il est considéré à juste titre fondateur du premier Etat algérien moderne. Humaniste et mystique, il ne cessa d'œuvrer au rapprochement de l'Orient et de l'Occident et au dialogue des cultures et des religions. Après dix-sept années de lutte contre l'occupation française en Algérie, emprisonné puis libéré par Bonaparte, il s'exile en Turquie, et à la méditation. En 1860, les émeutes de Damas lui fournissent l'occasion de s'illustrer comme un personnage hors série. En sauvant des milliers des chrétiens promis au massacre et fait reculer les émeutiers. Plusieurs chefs d'Etat lui adressent des félicitations et des décorations, notamment ceux de l'Angleterre, de Russie, de France, et des Etats-Unis entre autres. Célèbre et honoré, il s'éteint à Damas le 26 Mai 1883. Une foule considérable assiste à ses funérailles. En 1967 ses restes sont rapatriés et sont inhumés au cimetière d'El Alia à Alger.

Abi Ras Naciri

Abi Ras Naciri, est un savant "âalim dini" originaire de la ville de Mascara, il à écrit de nombreux manuscrits dans le domaine scientifique et culturelle et religieux, et il était active et prolifique durant la période ottomane. Il a atteint le nombre de 136 ouvrages touchant pratiquement tous les domaines allant du Coran et le Hadith à la grammaire arabe, l'histoire, l'astronomie, la géographie, le soufisme et bien d'autres disciplines. Des manuscrits de ce savant ont été brûlés par ses détracteurs qui lui avaient reproché ses prises de position politiques ou ses affirmations dérangeantes nuisant à leurs intérêts. On la retrouve aussi bien à la bibliothèque nationale d'Alger que dans les centres d'archives du Maroc, d'Egypte et de France, et d'autres manuscrits inestimables sont également entreposés dans plusieurs bibliothèques familiales dans diverses régions du pays. Parmi ses oeuvres "Houlel Sendoussia", dans lequel il retrace l'histoire d'Oran et de la région andalouse et présente leurs différentes tribus, leurs savants, leurs figures marquantes, ... De son vrai nom Mohamed Abou Ras Ben Ahmed Ben Nacer Errachidi (1751-1823), figurait parmi les personnalités scientifiques les plus marquantes de la période ottomane en Algérie. Sa vie a été marquée par de longs séjours et voyages dans diverses villes du pays et à l'étranger pour aller à la rencontre des "Ulémas" les plus illustres de l'époque. Ses multiples travaux ayant touché diverses disciplines reflètent la profondeur et la richesse de ces échanges et ces contacts avec ses pairs. En hommage à cette personnalité scientifique et historique, la Maison de la culture de Mascara porte depuis quelques années le nom d'Abi Ras Naciri.

Ahmed Zabana

Plus connu sous le nom de Zabana, originaire de la commune de Zahana (wilaya de Mascara), est un indépendantiste algérien ayant participé au déclenchement de la guerre de libération du 1er novembre 1954 dans la région d'Oran. Condamné à mort à la suite de l'assassinat dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954 du garde forestier François Braun, il est le premier indépendantiste algérien guillotiné, le 19 juin 1956, dans la prison de Barberousse à Alger. Considéré en Algérie comme un héros, sa ville natale et plusieurs lieux en Algérie ont été renommés à son nom.

Lakhdar Belloumi

Cette ville a vu naître la vedette du football algérien, né le 29 décembre 1958 à Mascara, Lakhdar Belloumi est un ancien footballeur international algérien, qui jouait au poste de milieu offensif. Sacré Ballon d'or africain en 1981, il est considéré comme le meilleur joueur algérien de tous les temps, et l'un des meilleurs au niveau africain et mondial, Il est l'inventeur de la passe aveugle. Il formait avec Salah Assad et Rabah Madjer, le trio de joueurs excellents techniquement de l'équipe nationale d'Algérie des années 1980 qui a particulièrement marqué le football algérien. Il a été élu quatrième footballeur africain du siècle derrière George Weah, Roger Milla et Abedi Pelé.

Voir Aussi:
Nouveaux Textes Réglementaires.
Relevé des Prix Quotidien.
Bilan d'Activitées.
Guide d'Inspecteur.
Guide du Consommateur.
Dépliants.
Avis Aux Consommateurs.
Avis Aux Commerçants.
Contact.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Météo Mascara
Compteur Global gratuit sans inscription